12/04/2006

LES COLLEGUES COPS

Les collègues COPS

Samuel « Bum » Romulus Junior, Détective I :
Masque entièrement blanc avec une larme rouge qui coule de l’œil gauche. Agent afro-américain d’une trentaine d’année spécialiste de l’infiltration. Souvent en mission de longue durée, il vient peu au commissariat et la plupart des informations lui sont transmises par e-mail. Parfois des collègues l’arrêtent pour connaître l’avancement de son enquête sans faire tomber sa couverture. Il est rentré dans la police par hasard, il y a 12 ans. Il y a 3 ans, il a intégré le COPS, devenant le gendre du chef de la division, Jason Skripnick, avant de perdre sa femme dans un braquage il y a un an. Il a remué ciel et terre pour retrouver les assassins en infiltrant les bas-fonds. A ce jour il n’a retrouvé que deux des trois coupables et n’abandonnera pas tant qu’il n’aura pas le troisième. Skripnick aimerait lui faire réintégrer normalement le service en reconnaissance de tout ce qu’il a fait jusqu’à maintenant. En attendant, Samuel est le seul cops à ne pas faire de semaines de rondes.
Séléna « Can » Hartwood, Détective I :

Masque entièrement noir avec des colonnes de zéro et de un en vert fluo. Née dans le quartier d’Ontario de parents informaticiens, elle s’est initiée à l’informatique en se passionnant pour le hacking. Son passé dramatique (son père violent s’est fait abattre par sa mère quand elle avait 20 ans, plus tard son mari officier de police lui aussi violent s’est fait tuer par des bangers) la conduit à boire plus que de raison en dehors des heures de service. Elle intégra le LAPD à 25 ans sur concours après sa première cure de désintoxication et le COPS il y a 2 ans. Elle reste un hacker de niveau honorable et s’est déjà illustrée en résolvant plusieurs affaires d’importances. Usée et fatiguée, elle est bien souvent cynique et n’attend plus grand-chose de la vie. En revanche elle est toujours prête à aider un nouveau venu dans le service pour le briefer et l’aider à faire ses premiers pas chez les cops.
Jean « Baron » Metraux, Détective I :

Masque avec un christ noir sur la croix. Du sang coule des stigmates. Il a fui Haïti à 20 ans avec ses parents. Sa mère est morte pendant le voyage. Capturés en Californie et amené au camp de Monrovia, son père et lui s’échappent en obtenant rapidement des papiers mais pour finir dans le bidonville de Duarte, ‘tit Port-au-Prince. Son père est assassiné par les tontons macoutes pour avoir tenté de fédérer les habitants contre le Docteur Toussaint Lacelle. Jean réussit à leur échapper de justesse. Avide de vengeance il intègre le LAPD et demande son affectation au COPS dès sa création. Il tente depuis d’accumuler des preuves contre le parrain des Haïtiens, sans succès pour l’instant. Adepte du vaudou, il aime traîner dans les boutiques, les squats et réunions ésotériques. C’est une vrai bible de la carte mystique de LA. Il se protège des sorts et connaît personnellement une mambo, Lucette Delorge-Rigaud. Ce grand black de plus de deux mètres se vêt de façon excentrique, arborant de superbes dreadlocks. Il a le visage scarifié et possède de nombreux tatouages sur le corps. Il parle peu et fixe les gens dans les yeux, ce qui les rend mal à l’aise.
Piotr « Padre » Solo, Détective I :

Masque décoré façon vitrail représentant Jésus Christ pardonnant à Judas. Dix ans depuis le scandale qu’il vécu au Texas, il a refait sa vie à Los Angeles avec son compagnon. A l’époque, ce dernier n’avait que 17 ans et Piotr était curé. Leur relation avait fait grand bruit dans les journaux. Malgré la pression de l’Eglise, le shérif local n’engagea pas les poursuites. Considéré comme un paria, Piotr abandonna le village. Ecoeuré par la réaction de l’Eglise qui condamne l’homosexualité consentante et couvre d’autres crimes bien graves (pédophilie, blanchiment d’argent…), il intégre le LAPD et le COPS. Le service dispose maintenant d’un véritable expert en affaires religieuses. Piotr, même s’il ne fréquente plus d’église depuis 10 ans, continue de prier et récite le bénédicité chez lui ou à la cantine du commissariat.
Thomas « Sniper » O’Doole, Détective I :

Masque avec une cible entre les deux yeux. Ancien militaire (10 ans de service) par tradition familiale, il rejoint les observateurs du SWAT de LA. Blessé au bras gauche il suit ensuite une formation à l’Académie de police avant d’être transféré à la criminelle. Il rencontre sa femme à cette époque, Fiona, dans un commissariat d’Ontario et qu’il épouse en avril 2024. Bien qu’ils ne réussissent pas à avoir d’enfants, ils décident d’en adopter un et achète une maison en attendant que leur demande d’adoption soit acceptée. Un matin de 2027, Fiona abat un enfant qui la menace d’une arme factice. A son retour au domicile conjugal, elle se tire une balle dans la tête avec son arme de service. Thomas est dévasté. Suivi par un psychologue, il entame une thérapie d’un peu plus de 6 mois avant d’être muté au COPS. Dès lors, il consacre autant d’énergie que ses collègues à son travail et rentre tranquillement chez lui tous les soirs.
Arnold « Bons Tuyaux » Lohman, Détective II :

Masque avec un test de Rorschach. Depuis l’âge de 12 ans, il pourvoit aux besoins de sa jeune sœur, de son frère et de sa mère gravement malade. Il a commencé par quelques vols, puis par le deal puis enfin s’est spécialisé dans le recel et la contrefaçon. Après quelques déboires avec la police il tente de travailler honnêtement mais retombe rapidement dans la délinquance. Il y a 10 ans, il profite d’un recrutement de terrain pour rejoindre le LAPD. Depuis 2 ans, cet afro-américain de 37 ans, travail au COPS. Pour arrondir ses fins de mois, il est toujours à la recherche de bons plans qu’il propose au service (ventes de produits saisis par les douanes, liquidation de stock, faillite). Il lui arrive de prendre des commandes à l’avance qu’il met un point d’honneur à honorer. La hiérarchie est au courant mais ferme les yeux car grâce à ses nombreux contacts dans le recel, il a permis la résolution de nombreuses affaires. D’abord débonnaire, c’est une personne sympathique toujours prête à rendre service. Il préfère aider les petits truands qu’il croise plutôt que de les envoyer en prison.
Anita « Proc » Garcia, Détective II :

La moitié gauche du masque est peinte en noir. Une clef de sol y est inscrite en blanc. Depuis toute petite, cette jeune femme n’aspire qu’à suivre les traces de son père, un lieutenant de police à la retraite célèbre à Little Korea. Elle a jusqu’à maintenant réalisé de brillantes études en droit et s’est retrouvé rapidement au COPS où elle travaille main dans la main avec le bureau du procureur. Elle va même jusqu’à proposer une plaidoirie pour chaque dossier dont elle s’occupe. Efficace, même le procureur général a voulu l’intégrer à son service, en vain. Depuis quelques mois, elle est tiraillée entre son boulot et sa passion. En effet, chanteuse dans un groupe de seconde zone, elle a été remarquée par le découvreur de talent le plus en vue de LA. Le choix qu’elle doit faire lui cause un peu plus de stress et de fatigue chaque jour. D’autant plus qu’un élan créatif la réveille toutes les nuits pour lui souffler les paroles de nouvelles chansons. Ces retards à répétition ne sont pas au goût de ses supérieurs et de son père qui voit en elle un futur commandant.
Vinny « Omerta » Bonacelli, Détective III :

Masque décoré d’impacts d’une rafale de balles en travers du visage. 40 ans passés, cet italien aux cheveux toujours gominés est d’une prudence maladive. Son passé d’ancien comptable d’un capo de la mafia y est pour beaucoup. Expert en blanchiment d’argent sale, sa carrière a basculé le jour où son frère se fait abattre pour avoir mis la fille unique du capo enceinte. Fuyant New York, il bénéficie du programme de protection des témoins jusqu’à l’indépendance de la Californie. De là, il se fait refaire le visage et change plusieurs fois d’identité. Il tente finalement sa chance au COPS. Son expérience des techniques mafieuses a permis le démantèlement de plusieurs trafics et lui ont valu une ascension fulgurante dans la hiérarchie. Il reste conscient des risques qu’il court, c’est pourquoi il se refuse à entretenir des relations suivies avec une femme.
Jennifer « Jen » Keller, Détective III :

Masque vierge. Jeune femme de 28 ans. Son dossier indique qu’elle a réussit de brillantes études juridiques et fait preuve d’une très bonne pratique du terrain. Récemment encore dans les rangs « classiques » du LAPD, elle a été gravement blessée lors d’un affrontement avec des bangers de South Central. Son coéquipier a été abattu au même moment. Après un arrêt maladie de quelques semaines, elle intègre directement le COPS grâce à ses états de services sans fautes et, accessoirement, à cause de son incapacité psychologique à retourner travailler dans son ancien service. Timide mais dévoué et serviable, elle s’avoue célibataire et sans enfants. Elle ne demande qu’à se faire de nouveaux amis parmi les cops.

09:44 Écrit par Lieutenant Hawkins | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

LES COLLEGUES SERGENTS DU LAPD

Les collègues sergents du LAPD

Nick « Big Nick » Benowski, Sergent I :
Toujours en uniforme. Enorme black, chef de poste du commissariat. Il est passé par tous les échelons de la police pour finir par être dispatcher ! Si quelqu’un lui parle mal, il se fera un plaisir de lui envoyer tous les casse-couilles qui viennent au commissariat. Il mesure près de deux mètres pour 150 kg. A 53 ans, il a vécu tellement d’expériences et côtoyé des situations tellement extrêmes que le capitaine a décidé de le garder dans ses rangs malgré son âge. Célibataire, il mange tout ce qui lui tombe sous la main et possède un WC privé.
Bluebear « Le Rouge » Bolton, Sergent I :

Toujours en uniforme. Fuyant la répression de l’armée américaine en essayant de créer la première république amérindienne avec ses petits camarades, il profite de l’indépendance de la Californie pour émigrer dans la nouvelle république. Il vit de petits boulots jusqu’à ce qu’il intègre l’armée qui l’envoie en missions en Amérique du Sud pendant 5 ans. Il suit ensuite une formation pour intégrer le LAPD. C’est un homme solitaire qui parle peu et qui préfère travailler seul. Il a conservé une longue chevelure nattée et arbore de nombreux bijoux pour affirmer sa culture. Il respecte les traditions de son peuple et continue à militer pour la constitution d’un état amérindien.
Tanya « Lady » Roberts, Sergent I :

Toujours en uniforme. Quittant une enfance difficile dans un des puits de Norwalk, entre un père violent et une mère alcoolique, elle réussi à obtenir une bourse de son collège lui permettant de rejoindre Pasadena pour suivre des cours de droit. Acharné, compétitive et manipulatrice, elle accomplit un parcours universitaire parfait. Son parcours professionnel rendu difficile par ses origines, elle intègre le LAPD. A 35 ans elle demande à faire partie du COPS en espérant relancer sa carrière. C’est un élément brillant mais frustré car elle n’a pas encore reçu son affectation. Elle n’accepte pas sa situation et en veut aux mâles qui la rejettent à cause de son physique banal. Célibataire entourée de chats elle veut grimper dans la hiérarchie mais son attitude hautaine et son dédain des hommes lui ont fermé de nombreuses portes. Elle se sent chargée des affaires impliquant des mineurs et fait souvent son maximum pour récupérer ces dossiers et les traiter elle-même.
Gerardo « Prof » Mejia, Sergent I :

Toujours en uniforme. Instructeur auprès des nouvelles recrues, ce quinquagénaire apparemment sale, grossier et colérique attire l’admiration de ses collègues. Il a sortie sa famille de South Central en s’endettant jusqu’au cou. Il est célibataire sans enfant et de ce fait a toujours refusé de prendre des vacances. Sa vie se résume au LAPD qu’il fréquente depuis plus de 30 ans.
Nancy « Grandma » Cunningham, Sergent II :

Toujours en uniforme. Cette femme d’une quarantaine d’année et l’une des plus anciennes policières du central. Affectée au service du chef de la division COPS, Jason Skripnick, elle est condamnée à claudiquer à vie à cause d’une blessure à la jambe lors d’une fusillade avec des bangers chicanos. Cette même fusillade a coûté la vie à son mari. Son fils, membre du COPS a été tué par le dangereux serial killer Derek Manson. Elle joue aussi le rôle d’assistante sociale auprès des cops qu’elle appelle ses « enfants » et chacun y va de son bobo ou de son chagrin.
James « L’Ours » O’Flaherty, Sergent II :

Toujours en uniforme. Irlandais de 50 ans, il règne sur l’armurerie du commissariat, en contact direct et fréquent avec Muhammad Rewhan. Il gère le stock d’arme et de munitions auprès des agents du commissariat. Il est aussi responsable de l’organisation des exercices de tir des agents de police. Souvent d’un humeur bougonne et toujours très à cheval sur le règlement, rares sont ceux qui l’ont vu sourire. C’est un ami d’enfance de Jason Skripnick. Ils sont entrés ensemble au LAPD, passant leurs premières années de service en tant que coéquipiers. Passionné d’armes à feu, il les collectionne et s’essaye même à leur création. Bizarrement, quelque soit l’heure du jour ou de la nuit, c’est toujours à lui qu’on a à faire si on s’adresse à son service.
Tchikara « Bol de Riz » Hideo, Sergent II :

Toujours en uniforme. 40 ans, ancien membre de la CIA chargé du contact avec les services japonais dans la lutte contre les yakusa. Il a passé avec brio les tests de moralités lors de l’indépendance de la Californie. Il a pu intégrer la brigade spéciale de lutte contre la pègre japonaise de Little Tokyo mais a choisi d’intégrer ensuite le commissariat après la réorganisation de la brigade. Il parle peu et son visage est sans expression sauf quand il cède à l’hilarité en souriant. Sa connaissance des yakusa et ses contacts au Japon ont beaucoup apporté au service, mais sa femme et sa fille ont été abattues en représailles. Dès lors, le chef du service lui évite toute implication dans les affaires concernant les yakusa. Il reste tout de même une source de renseignements inestimable doublé d’un interprète hors pair.

09:39 Écrit par Lieutenant Hawkins | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

LES COLLEGUES OFFICIERS DU LAPD

Les collègues officiers du LAPD

Say Sun Tsu « Confucius », Officier de Police I :
Toujours en uniforme. Superbe eurasienne de 25 ans, originaire de Chinatown qu’elle connaît très bien. Elle a perdu ses parents très jeune et a été élevée par son grand-père maternel, dernier vivant de sa famille. Il possède un dojo où il enseigne le kung-fu. Très bonne sportive, elle est aussi une brillante étudiante décidée à rentrer dans la police. Elle y entame sa deuxième année. Pleine de bonne volonté et d’entrain, c’est une personne calme et réfléchie. Elle cite souvent des phrases de Confucius, ce qui agace plus d’un collègue. Elle vit mal le fait d’avoir découvert que son grand-père a des liens avec les triades. Elle habite toujours Chinatown mais craint de plus en plus des représailles contre elle et son grand-père.
Jason « Sunlight » Mc Fly, Officier de Police I :
Toujours en uniforme. Jeune homme de 28 ans. Ancien excellent surfeur, il a connu la célébrité en devenant le roi de Santa Monica Beach plusieurs années de suites. Il s’est fait mordre au mollet par un requin ce qui la conduit à abandonner totalement ce sport. Au LAPD depuis 2 ans, il souhaite devenir un exemple pour la jeunesse. Ce beau gosse passe son temps à draguer et prend plaisir à parader en tenue auprès de la population où dans les écoles où il fait de la prévention auprès des enfants. Tout le central vit au rythme de ses frasques sexuelles. Jason ne se lasse pas de se confesser à propos de ses ex et de ses aventures en cours. D’humeur toujours égale, il est parfois la cible de farces des collègues agacés par son look de star.
Rolf « Mister Pink » Liederman, Officier de Police I :
Toujours en uniforme. 30 ans. Représentant de la communauté gay au sein du LAPD de Downtown. Assez bien fait physiquement, il est l’agent le plus mis de côté par ses collègues masculins qui refusent de faire équipe avec lui à 75 %. Il prend plutôt bien cette situation et garde bonne contenance face aux remarques acerbes et continue d’afficher son homosexualité. Il vient d’un petit village de San Diego qu’il a fui dans son adolescence pour venir à LA. Il s’y est fait un nom dans le milieu de la nuit gay en devenant une grande star de Glendale. Travaillant la nuit et étudiant le jour, il est sorti de l’Académie de police de Barstow il y a 3 ans. Il s’applique à accomplir un travail irréprochable pour gravir les échelons plus rapidement et modifier à terme le comportement de la majorité des policiers en agissant de l’intérieur.
John « Le Richard » Rain, Officier de Police I :
Toujours en uniforme. Issu d’une des plus grosses fortunes de Californie, fis unique de Randall Fitzgerald Rain, élève brillant, il postule à l’Académie de police de Barstow en défrayant les chroniques mondaines. Officier modèle, il préfère le travail de terrain et délaisse la paperasserie. Son père lui a coupé les vivres, il vit donc comme un simple flic, ce que personne ne comprend. Solitaire, il reste à l’écart de ses collègues qui n’apprécient pas cette distance « hautaine » de sa part. Il s’est pourtant amouraché d’une jeune officier fraîchement sorti de l’école. Son ancien statut lui attire parfois des ennuis quand des paparazzi viennent perturber son enquête pour une photo de lui en pleine action. Il a également peur d’être la proie de ravisseurs pour faire chanter son père.
Lise « Octium » Harris, Officier de Police I :
Toujours en uniforme. Jeune femme de 28 ans, sortie tout droit du trou du cul du Middle West, fuyant sa famille pour être tombée enceinte avant le mariage, de boulot en boulot, finie par atterrir au service administratif du LAPD. Pour améliorer le quotidien de sa fille Lucy, elle trime pendant 4 ans en suivant des cours du soir pour réussir le concours d’officier de police, malgré le harcèlement sexuel permanent de son supérieur. Tout le monde est séduit par son professionnalisme et son sens du détail à toute épreuve. Rien ne lui échappe. Apprécié par ses nouveaux supérieurs, elle a toutes les chances de s’élever rapidement dans la hiérarchie.
Alexeï « Liocha » Gordeïev, Officier de Police I :
Toujours en uniforme. Fils cadet d’une des plus grandes fortunes de Russie, doué pour le sport mais pas pour les études, il a du suivre les directives de son père pour en faire l’une des éminences grises de la mère patrie. En guise de remerciement, il a passé sa jeunesse à sécher les cours qu’il suivait à Pasadena, à draguer les filles et à collectionner les titres de lutteur gréco-romain. Finalement engagé au LAPD, il n’a jamais eu l’occasion de prouver ses qualités d’enquêteur. Il sert par contre de temps en temps d’interprète sur les affaires impliquant la mafia russe. Il possède également le titre de meilleur coureur du commissariat central : aucun prévenu ne lui échappe.
Jane « Psycho Jane » Bleakley, Officier de Police I :
Toujours en uniforme. Elle fait partie du LAPD par vengeance. En effet, cette jeune femme occupe son temps libre à enquêter sur le meurtre de ses parents. Après leur mort dans le parc national de Yosemite, elle part vivre chez son oncle à LA où elle suit des études de criminologie et intègre la police. Elle est persuadée qu’une puissante organisation est mêlée à la mort de ses parents, un couple de garde forestier du parc national dans lequel ils ont été tués, et s’intéresse au réseau de distribution des sapins odorants (seul indice en sa possession). Jane passe pour une déjantée auprès de ses collègues (elle relève toutes les plaques minéralogiques des voitures arborant un sapin odorant au rétroviseur) et ses supérieurs la surveille de très près.
Auriel « Le P’tit » Madmon, Officier de Police I :
Toujours en uniforme. Homme de 30 ans, il vit toujours chez sa mère. C’est ça qui lui pourrit la vie. La rumeur court au central que quand le téléphone sonne, c’est sa mère qui appelle pour avoir des nouvelles. Celle-ci appelle minimum 10 fois par jour pour savoir s’il a bien mangé ou à quelle heure il rentrera. Le pire c’est qu’elle sympathise avec les secrétaires et invite souvent les collègues de bureau de son fils à manger, repas pendant lesquels elle est intarissable sur les bêtises de son rejeton quand il était petit. Malgré la sélection de femmes qui lui propose maman, Auriel n’est toujours pas marié. Il souhaite toutefois concrétiser la relation qu’il entretien actuellement avec une actrice non juive.
Annia « Picsou » Broneer, Officier de Police II :

Toujours en uniforme. Ancienne institutrice en zone difficile, elle est spécialiste des affaires de pédophilie et de prostitution infantile. Son sens de la psychologie et son aisance avec les enfants font qu’on lui réserve souvent les interrogatoires des mineurs. Elle s’est jurée de démanteler le trafic de Little Korea et pour cela suit des cours de coréen depuis presque un an. Son principal défaut est l’avarice. Elle a beaucoup de mal à sortir son portefeuille au point de négocier ses plateaux à la cantine et de refuser de participer à une quête organisée en l’honneur d’un flic tué dans la rue si elle ne le connaît pas.
Ernesto « Tapas » Cruz, Officier de Police II :

Toujours en uniforme. Chicano de 30 ans, issu de la rue à South Central, il est entré au LAPD lors d’un recrutement de terrain, poussé par sa grand-mère qui l’a élevé après la mort de ses parents. C’est elle qui l’a forcé à rompre avec les gangs et à tenter sa chance. Cela fait plus de 2 ans maintenant qu’il a intégré la division CRASH, après une période à la Trafic Division. C’est un des meilleurs spécialistes des gangs chicanos et du quartier de South Central. Certains le soupçonnent de continuer à entretenir des relations avec ses anciens amis et à leur faire profiter de son nouveau statut. Néanmoins il veut réussir à grimper dans la hiérarchie pour montrer aux siens qu’on peut réussir en dehors de la délinquance. Marié à une jeune mexicaine, il est papa de deux enfants (un et trois ans). Il est de bonne compagnie même s’il a le sang chaud. Il souhait quitter le quartier pour protéger sa famille des représailles des gangbangers locaux.
Troy « Loco » Watts, Officier de Police II :

Toujours en uniforme. Black élevé à South Central par le révérend Riley, il a grandi aux côtés des gangs sans jamais en faire partie, partageant son temps entre la messe, l’école et les petits boulots. Il fini par rejoindre le LAPD pour lutter à sa façon contre la violence et la drogue. Il parle peu, sauf pour corriger ses collègues aux propos injurieux ou discriminants. Réputé pour son sang-froid en toute circonstances il confie à Dieu l’heure de sa mort. Sa façon d’avancer calmement sur l’ennemi en pleine fusillade alarme ses supérieurs et n’est pas au goût de tout le monde. La mort de son précédent coéquipier y est pour beaucoup. Quoi qu’il en soit, il connaît très bien la rue et les rapports qu’il a avec la communauté religieuse de South Central lui ont permis d’aider les cops au démantèlement de plusieurs trafics.
Jennifer « Chasse Gardée » Wayans, Officier de Police II :

Toujours en uniforme. Elle est très belle mais prudente auprès de la gent masculine du central. Pour sauvegarder son couple, elle mange toujours seule à la cantine et ne traîne jamais après le service. Le mariage a toujours été son rêve et depuis qu’elle est avec Philip, avocat de bonne famille, ce dernier lui fait vivre un enfer. Depuis son intégration au LAPD, son mari lui fait en permanence des scènes de jalousie et d’interrogations au moindre retard. Pourtant Jennifer est on ne plus fidèle.

09:23 Écrit par Lieutenant Hawkins | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/04/2006

INSPIRATIONS

Voici quelques livres et bandes dessinées pour l’inspiration :
- les romans tirés de la série les experts : 3 tomes pour le moment chez fleuve noir (double jeu, disparue de las vegas, linceul de glace). Vite lus, des enquêtes sur mesure et surtout le fonctionnement de la police scientifique. Se passe à Las Vegas.
- les aventures de l'inspecteur Bosch à L.A. par Connely. Au moins 7 tomes. De quoi mener une enquête sérieuse et plusieurs 10- 18 à chaque fois. Se déroule à Los Angeles. Au seuil.
- les chroniques du 87e district d'Ed Mac Bain. La vie d'un commissariat dans une ville fictive américaine. Chez omnibus et série noire.
- les racines du mal de Dantec, chez Série Noire. Une plongée hallucinante dans l’esprit de tueurs en série dans un futur assez proche.
- Live War Heroes : los angeles en 2021. Le concept de guerrehumanitaire retransmise à la télé. Une enquête sur le milieu des médias et de l'armée. Bd en un tome chez soleil.
- Reality Show : un flic qui passe en direct à la télé, 24h sur 24... Magouille, gros sous et tueur mystérieux. 3 tomes chez Dargaud.
- les cercles d'Akamoth : des personnes disparues sont retrouvées inertes, comme des légumes à L.A... Enquête sur fond de nouvelle religion et occultisme. 3 tomes pour le moment chez Delcourt.
- Al'Togo : une unité d'élite de la police européeenne dans un futur assez proche. 3 tomes pour le moment chez Dargaud
- Brooklyn 62ND : deux flics corrompus à New York. Deux tomes pour l’instant chez Paquet.
- La série des Carmen Mac Callum chez Delcourt. 6 tomes. Plus utilisable en toile de fond et pour donner des images sur la société de 2030. Superbe série en dehors de cela.
- la série des Nash chez Delcourt. Dans le même univers ou presque que Carmen Mac Callum. Développe bien les problèmes liés aux guerres en Amérique du Sud.
- MPD Psycho de Kobayashi Yôsuke. Un manga dérangeant sur un flic luttant contre les tueurs en série et en devenant un lui-même. Ame sensible s’abstenir !!!

Films et séries :
- NYPD Blue : un classique en 9 saisons…. La vie d’un commissariat de New York. Des enquêtes réalistes. Un chef d’œuvre.
- The Shield : la série policière sur Los Angeles ! 5 saisons pour le moment…. A voir d’urgence.
- Sur écoute : une série sur une unité de police essayant de démanteler un trafic de drogue à Baltimore. Deux saisons.
- FBI porté disparu : pour le tableau blanc…..

Pour les films, il y a l’embarras du choix : la série des Armes Fatales , Copland , French Connections 1 & 2 , Police fédérale Los Angeles ...

19:36 Écrit par Lieutenant Hawkins | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/03/2004

LES EPISODES PRECEDENTS

Juin 2030 : les détectives Mitnick, Yangkato et Gonzales enquêtent sur la mort atroce d'une femme non identifiée dans Skid Row. Tout laisse penser aux agissements d'un serial killer...( PILOTE : LA FEMME DE MON MEILLEUR AMI. Première diffusion le 08/02/2003)
Fin Juin 2030 : toute l'équipe COPS est sur les dents. On a découvert le corps d'un avocat réputé dans les poursuites contre le LAPD. Les premiers éléments de l'enquête indiquent qu'il a été abattu par un flic. Pour corser le tout, il allait attaquer le LAPD lors de l'affaire "Black Warrior". La communauté noire de L.A. s'agite....(EPISODE 1 : L'ENVOL DES ANGES / première partie / diffusé le 12/04/2003)
Début juillet 2030 : dans un climat de guerre de rues, les COPS s'intéresse à Chastain, un détective du SAD qui servait d'indic à l'avocat Howard Elias. Dans le même temps, ils reprennent une enquête sur le meurtre d'une petite fille après la découverte de photos d'elle sur un site pédophile.(EPISODE 1 : L'ENVOL DES ANGES / deuxième partie / diffusé le 06/06/2003)
Juillet 2030 : une nouvelle semaine débute pour les COPS et les affaires s'accumulent.... Un riche homme d'affaire est retrouvé le crâne fracassé dans sa demeure de Beverly Hills, une vague de disparitions inquiète les prostitués et les SDF de Skid Row et le cadavre d'un junky non identifié est retrouvé dans un canalisation près du réservoir d'Hollywood. Suite à ce qui semble être une bavure, le détective Gonzales est sous le feu du SAD... (EPISODE 2 : UNE SEMAINE EN ENFER / première partie / diffusé le 05/07/2003)
Juillet 2030 : en remontant la piste des disparus de Skid Row, les COPS mettent à jour un trafic de cobayes organisé par une célèbre chirurgienne. L'assaut de la clinique " sauvage" est particulièrement violent et 4 détectives finissent au tapis, dont deux sont touchés sérieusement.(EPISODE 2 : UNE SEMAINE EN ENFER / deuxième partie / diffusé le 31/01/2004)
Juillet 2030 : dans l'enquête sur le meurtre de Charles Oba Shaver, les COPS mettent les pieds dans une affaire politique opposant la Milice du Nouvel Ordre au Parti Réaliste. Le tableau qui s'offre à eux s'obscurcit encore un peu plus lorsqu'ils découvrent que Shaver et trois de ses amis ont participé à une soirée durant laquelle deux jeunes prostituées ont été atrocement massacrées. Sur les quatre amis, seul un est toujours vivant....(EPISODE 3 : LA GUERRE INVISIBLE / diffusé le 13/03/2004)
Août 2030 : Suite à une intervention du chef du Parti Réaliste, les Cops se sont vus retirer l'affaire Charles Oba Shaver et on leur conseille de prendre quelques jours de congés.... Un peu énervés, ils décident de passer la soirée ensemble au domicile de Tchen Yangkato. Une série d'évènements "paranormaux" pimente cette soirée : précience, sens hyper développé, divination.... Tout cela perturbe nos braves cops qui décident d'essayer de comprendre ce qui leur arrive. Se souvenant d'avoir passé des tests "spéciaux" il y a quelques mois, ils décident de contacter le professeur Anatole Nochevski pour connaître les résultats. Comme celui-ci est en vacances à Susanville, les cops décident de le rejoindre....(EPISODE 4 : VACANCES TRANQUILLES A SUSANVILLE / diffusé le 03 / 04 / 2004)
Octobre 2030 : Les COPS sont appelés sur le lieu d'une fusillade... Un camion de transport blindé est pris sous le feu de braqueurs lourdement armés. Malgrè l'intervention de l'équipe, ceux-ci réussissent à fuir après avoir pénétrer dans le camion. Ayant été nommés sur l'enquête, les COPS découvrent vite de nombreux éléments "louches" concernant la cargaison de matériel électronique.(EPISODE 5 : A BULLET IN YOUR HEAD (première partie) / diffusé le 04 / 02 /2006)
Octobre 2030 : En pleine enquête sur le braquage du fourgon, les COPS constate la disparition de l'un d'entre eux, le détective Franck Black. Celui-ci semble être intervenu en pleine nuit chez ses voisins après un appel au secours. Parvenus sur les lieux, ses collègues découvrent un véritable massacre dont a été victime la famille.... (EPISODE 6 : BOUCHERIE / diffusé le 04 / 02 /2006)
Novembre 2030 : Les COPS sont chargés de retrouver Eliott Carter, un terroriste unioniste considéré comme très dangereux et qui a profité d'un transfert pour s'évader. Nos chers COPS vont rapidement être aux prises avec les services secrets californien (le CISA) et le FBI qui recherchent également Carter. (EPISODE 7 : DARLIN / diffusé le 11 / 03 / 2006)
Novembre 2030 : Le détective Mitnick reçoit un cadeau plutôt "encombrant" : une boîte contenant 5 doigts de femmes, et visiblement de plusieurs ! L'enquête met les COPS sur la piste d'un tueur sadique mettant en scène les agonies de ses victimes dans un but mystérieux. (EPISODE 8 : SNUFF COPS / diffusé le 08 / 04 / 2006).

15:08 Écrit par Lieutenant Hawkins | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/03/2004

LES EQUIPES

Voic les affaires en cours et les bînomes les traitant :
- affaire Meadows : Tchen Yangkato ( Samuel ) et David Bellis ( Claire )

- affaire Shaver : Richard Penbelton ( Olivier ), Bob Mitnick ( Vincent ), Anna Vasquez - Pedrosa ( Amélie ), Frank Black ( François )
- affaire des disparus de Skid Row : Esperanza Gonzales ( Anne ), Leo Mattews ( Nicolas )
- affaire du camion blindé : Esperanza Gonzales ( Anne ), Leo Mattews ( Nicolas ),James Cohen (Richard),Tchen Yangkato (Samuel), Bob Mitnick (Vincent), Anna Vasquez-Pedrosa (Amélie), Frank Black(François)

21:03 Écrit par Lieutenant Hawkins | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/02/2004

BIENVENUE

Bienvenue les COPS, ceci est le central de votre unité.
Vous pourrez y trouver les compte rendus de vos enquêtes, les analyse de la police scientifique ainsi que les dernières nouvelles de L.A.

Lieutenant Tod Hawkins.







Tod Hawkins, Lieutenant II :
Masque vierge. Tod est un grand gaillard de 38 ans taillé dans un bloc de granit. Son regard d’acier a déstabilisé plus d’un gangsta (et même certains flics débutants qui pensaient pouvoir se la jouer devant leur supérieur).
C’est un meneur d’homme charismatique qui respecte ses hommes et qui est toujours prêt à les soutenir en cas de coup dur. Il déteste les ripoux en général et les cops qui biaisent le règlement en particulier.
Pour lui, il n’y a pas que le résultat qui compte mais les cops doivent, avant toute choses, respecter les lois du métier et arrêter les criminels sans utiliser les mêmes moyens qu’eux. Il déteste au plus haut point l’expression « combattre le feu par le feu ».

19:19 Écrit par Lieutenant Hawkins | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |