12/04/2006

LES COLLEGUES SERGENTS DU LAPD

Les collègues sergents du LAPD

Nick « Big Nick » Benowski, Sergent I :
Toujours en uniforme. Enorme black, chef de poste du commissariat. Il est passé par tous les échelons de la police pour finir par être dispatcher ! Si quelqu’un lui parle mal, il se fera un plaisir de lui envoyer tous les casse-couilles qui viennent au commissariat. Il mesure près de deux mètres pour 150 kg. A 53 ans, il a vécu tellement d’expériences et côtoyé des situations tellement extrêmes que le capitaine a décidé de le garder dans ses rangs malgré son âge. Célibataire, il mange tout ce qui lui tombe sous la main et possède un WC privé.
Bluebear « Le Rouge » Bolton, Sergent I :

Toujours en uniforme. Fuyant la répression de l’armée américaine en essayant de créer la première république amérindienne avec ses petits camarades, il profite de l’indépendance de la Californie pour émigrer dans la nouvelle république. Il vit de petits boulots jusqu’à ce qu’il intègre l’armée qui l’envoie en missions en Amérique du Sud pendant 5 ans. Il suit ensuite une formation pour intégrer le LAPD. C’est un homme solitaire qui parle peu et qui préfère travailler seul. Il a conservé une longue chevelure nattée et arbore de nombreux bijoux pour affirmer sa culture. Il respecte les traditions de son peuple et continue à militer pour la constitution d’un état amérindien.
Tanya « Lady » Roberts, Sergent I :

Toujours en uniforme. Quittant une enfance difficile dans un des puits de Norwalk, entre un père violent et une mère alcoolique, elle réussi à obtenir une bourse de son collège lui permettant de rejoindre Pasadena pour suivre des cours de droit. Acharné, compétitive et manipulatrice, elle accomplit un parcours universitaire parfait. Son parcours professionnel rendu difficile par ses origines, elle intègre le LAPD. A 35 ans elle demande à faire partie du COPS en espérant relancer sa carrière. C’est un élément brillant mais frustré car elle n’a pas encore reçu son affectation. Elle n’accepte pas sa situation et en veut aux mâles qui la rejettent à cause de son physique banal. Célibataire entourée de chats elle veut grimper dans la hiérarchie mais son attitude hautaine et son dédain des hommes lui ont fermé de nombreuses portes. Elle se sent chargée des affaires impliquant des mineurs et fait souvent son maximum pour récupérer ces dossiers et les traiter elle-même.
Gerardo « Prof » Mejia, Sergent I :

Toujours en uniforme. Instructeur auprès des nouvelles recrues, ce quinquagénaire apparemment sale, grossier et colérique attire l’admiration de ses collègues. Il a sortie sa famille de South Central en s’endettant jusqu’au cou. Il est célibataire sans enfant et de ce fait a toujours refusé de prendre des vacances. Sa vie se résume au LAPD qu’il fréquente depuis plus de 30 ans.
Nancy « Grandma » Cunningham, Sergent II :

Toujours en uniforme. Cette femme d’une quarantaine d’année et l’une des plus anciennes policières du central. Affectée au service du chef de la division COPS, Jason Skripnick, elle est condamnée à claudiquer à vie à cause d’une blessure à la jambe lors d’une fusillade avec des bangers chicanos. Cette même fusillade a coûté la vie à son mari. Son fils, membre du COPS a été tué par le dangereux serial killer Derek Manson. Elle joue aussi le rôle d’assistante sociale auprès des cops qu’elle appelle ses « enfants » et chacun y va de son bobo ou de son chagrin.
James « L’Ours » O’Flaherty, Sergent II :

Toujours en uniforme. Irlandais de 50 ans, il règne sur l’armurerie du commissariat, en contact direct et fréquent avec Muhammad Rewhan. Il gère le stock d’arme et de munitions auprès des agents du commissariat. Il est aussi responsable de l’organisation des exercices de tir des agents de police. Souvent d’un humeur bougonne et toujours très à cheval sur le règlement, rares sont ceux qui l’ont vu sourire. C’est un ami d’enfance de Jason Skripnick. Ils sont entrés ensemble au LAPD, passant leurs premières années de service en tant que coéquipiers. Passionné d’armes à feu, il les collectionne et s’essaye même à leur création. Bizarrement, quelque soit l’heure du jour ou de la nuit, c’est toujours à lui qu’on a à faire si on s’adresse à son service.
Tchikara « Bol de Riz » Hideo, Sergent II :

Toujours en uniforme. 40 ans, ancien membre de la CIA chargé du contact avec les services japonais dans la lutte contre les yakusa. Il a passé avec brio les tests de moralités lors de l’indépendance de la Californie. Il a pu intégrer la brigade spéciale de lutte contre la pègre japonaise de Little Tokyo mais a choisi d’intégrer ensuite le commissariat après la réorganisation de la brigade. Il parle peu et son visage est sans expression sauf quand il cède à l’hilarité en souriant. Sa connaissance des yakusa et ses contacts au Japon ont beaucoup apporté au service, mais sa femme et sa fille ont été abattues en représailles. Dès lors, le chef du service lui évite toute implication dans les affaires concernant les yakusa. Il reste tout de même une source de renseignements inestimable doublé d’un interprète hors pair.

09:39 Écrit par Lieutenant Hawkins | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.